| Accueil de Site | Contactez Nous | Aide |
 

   Histoire
Origines
Les premiers envahisseurs
Les seconds envahisseurs
Les autres envahisseurs
Les guerriers Guanches
Les grands menceyes guanches
La colonisation du peuple Guanche
   Culture
Art
Coutumes
Les sciences qu´utilisaient les guanches
Langue
Structure sociale Guanche et organisation politique
Religion
   Les Traces des Guanches
Grottes, Momies
Art Rupestre
Pyramides
Découvertes guanches
Plan Ville
Web cam en temps réel 24 heures
Journal et Nouveautés
Culture canarie
Restaurants
Le temps aujourd'hui
Immobilier
Douane
Centres sanitaires
Consulat
Règlement aéroport
Règlement Sanitaire
Contactez Nous
Aide
Galerie

Ads By CiberSpaces

livechat software for business



 
Les guerriers Guanches

Les Cichiciquitzos, ou les guerriers (destinés au maniement des armes) obéissent à un Sigogné (chef militaire) et sont armés d´un banot (lance de bois), de pierres bien polies pour que ses bords soient tranchants, ils sont de véritables maîtres dans l´art de lancer ces projectiles. Ils disposent aussi teniques, des pierres entourées de cuir et attachés à des courroies, qu´ils utilisent comme de dangereuses masses. Dans leurs tactiques de guerre, la poursuite n´existait, l'ennemi s´enfuyant était considéré comme vaincu et n'était pas poursuivi pour être exterminé.

Ils ont démontré leur force et leur courage pendant les guerres de colonisation, en surprenant même les militaires espagnols, en 1494 à Ténériffe un groupe de seulement trois cent guerriers guanches de Los Tabores de Taoro dirigés par le Sigogné Chimenchia Tinguaro firent face à huit cents soldats bien armés, en mettant en échec et en détruisant presque toute l´armée, le lieu où à eu lieu cette confrontation est connu aujourd'hui comme le Massacre d'Acentejo. Une autre de ces grandes batailles fut celle de Las Peñuelas à Tegueste où participa le mencey Tegueste et l'archimencey Zebensui avec mille deux cent hommes contre l'armée espagnole. On sait que beaucoup des guanches vaincus se précipitaient du haut des roches sacrées plutôt que d´être réduits à la captivité. Un des faits les plus marquants a été celui du massacre d'Aguere dans les falaises de Anaga, où lorsque les Espagnols eurent encerclés les guerriers guanches et le mencey Behenaro ceux-ci se jetèrent dans le vide sous le regard des Espagnols, lesquels l'ont baptisèrent ce dernier comme le roi fou.

Pendant les années de lutte les 9 menceyatos de Ténériffe se sont divisées en menceyatos de guerre (Tegueste, Tacaronte, Taoro, Acoden et Daute) et menceyatos de Paix (Anaga, Guimar, Abona et Adeje). En 1496 termine la Conquête de l'Île de Ténériffe. C´est à Los Realejos qu´ a eu lieu la reddition des courageux menceyatos de guerre guanches.

Ads By CiberSpaces

 
Ads By CiberSpaces

| Accueil de Site | Contactez Nous | Aide |