| Accueil de Site | Contactez Nous | Aide |
 

   Histoire
Origines
Les premiers envahisseurs
Les seconds envahisseurs
Les autres envahisseurs
Les guerriers Guanches
Les grands menceyes guanches
La colonisation du peuple Guanche
   Culture
Art
Coutumes
Les sciences qu´utilisaient les guanches
Langue
Structure sociale Guanche et organisation politique
Religion
   Les Traces des Guanches
Grottes, Momies
Art Rupestre
Pyramides
Découvertes guanches
Plan Ville
Web cam en temps réel 24 heures
Journal et Nouveautés
Culture canarie
Restaurants
Le temps aujourd'hui
Immobilier
Douane
Centres sanitaires
Consulat
Règlement aéroport
Règlement Sanitaire
Contactez Nous
Aide
Galerie

Ads By CiberSpaces

livechat software for business



 
Coutumes Guanches

Le vêtement utilisé par les indigènes était principalement des peaux tannées chèvre ou brebis appelée Tamarcos.

La lutte canarienne, sport jeu, est une manifestation sportive de forte influence Guanche composante des festivités du Beñesmén et jouit aujourd´hui d´un intérêt particulier de la par des gens de Ténériffe.

Le sport de la gaule canarienne a son origine dans les combats et les jeux avec des bouts de bois des aborigènes canariens et on il s´est maintenu jusqu'à nos jours en passant de maîtres à élèves.

Le gofio était l'aliment de base dans le régime des guanches, c´est un type de farine d´orge, de maïs ou de blé broyé et toasté, auquel ils ajoutaient de l'eau ou du lait de chèvre. Actuellement, cet aliment est apprécié par les personnes âgées, essentiellement pour ses effets énergétiques.

Certaines des danses et des chansons d'anciennes apparaissent aujourd'hui dans des fêtes religieuses. Les noms de quelques danses comme le tajaraste, le tanganillo ou les saltonas viennent directement des guanches.

La poterie décorative et d'ornementation personnelle se matérialise dans les colliers de perles et dans les fameuses pintaderas, une espèce de symbole de l'iconographie Guanche qui consiste en un entrelacement de triangles l´un dans l´autre; la spirale est une autre des symboles guanches dominants.

Le calendrier Guanche, commençait le 21 juin et appelaient l´année Acano, il se divisait en douze lunaisons avec une durée des 29 soleils depuis qu'apparaissait la lune nouvelle, les noms de ces lunaisons étaient :

Mois du Jeune Soleil ou première lunaison (juin- juillet)

Mois de Récolte des graines ou la seconde lunaison (juillet - août)

Mois de Beñesmer ou la troisième lunaison (août- septembre) festivité du Beñesmer, une importante fête du calendrier agricole des guanches, avait lieu après la moisson (le 15 août culte de la Déesse est la date de la conclusion du Beñesmer, Chaxiraxi).

Mois de la Pâture ou la quatrième lunaison (septembre - octobre)

Mois du Soleil tiède ou cinquième lunaison (octobre - novembre)

Mois de Baifo ou la sixième lunaison (novembre- décembre)

Mois du Soleil vieux ou septième lunaison (décembre- janvier)

Mois la Lumière ou la huitième lunaison (janvier- février)

Mois de ce qui est Vert ou neuvième lunaison (février- mars)

Mois Magek ou dixième lunaison (mars - avril)

Mois de Tinnit (Chaxiraxi déesse Guanche après la colonisation a été transformé dans la Vierge de la Chandeleur) ou onzième lunaison (avril- mai)

Mois des fruits ou la douzième lunaison (mai- juin)

Les principales fêtes étaient des mariages, des couronnements de rois (Menceyes), des exploits de guerre et des événements passés, implorations aux dieux ainsi que la récolte des semis au début de l'année.

Les festivités de la saison des semis consistaient en différents rites pratiqués pendant neuf jours.

La festivité du Beñesmer, une importante fête du calendrier agricole des guanches après moisson des semis du Beñesmer, Chaxiraxi) lors de cette fête, les guanches partageaient du lait, du gofio, de la viande de chèvre ou de brebis (aliments très appréciés par les guanches). Actuellement cette festivité coïncide avec la pérégrination à la basilique de la Vierge de la Chandeleur. Après la colonisation, il a eu lieu un syncrétisme entre la déesse Chaxiraxi et la Vierge de Chandeleur et sa fête a lieu le 2 février, bien que son apparition soit fêtée le 15 août. La fête de l'année nouvelle Guanche a aussi été assimilée par syncrétisme avec la fête de la Saint Jean.

Parmi les festivités culturelles, on trouve des vestiges significatifs des traditions aborigènes dans les fêtes actuelles comme dans la Romería de l'Aide, à Güímar, la fête de la Vierge de la Chandeleur, la fête du Corpus, dans la vallée de l'Orotava, le Poleo à Icod de Los Vinos et la fête de la Saint Jean.

Après la colonisation, les festivités se divisèrent en deux groupes : celles de type officiel, et les fêtes populaires, presque toujours liées à des motifs religieux. Les festivités officielles étaient organisées à La Laguna qui devint la capitale de Ténériffe après la colonisation.

Ads By CiberSpaces

 
Ads By CiberSpaces

| Accueil de Site | Contactez Nous | Aide |