| Accueil de Site | Contactez Nous | Aide |
 

   Histoire
Origines
Les premiers envahisseurs
Les seconds envahisseurs
Les autres envahisseurs
Les guerriers Guanches
Les grands menceyes guanches
La colonisation du peuple Guanche
   Culture
Art
Coutumes
Les sciences qu´utilisaient les guanches
Langue
Structure sociale Guanche et organisation politique
Religion
   Les Traces des Guanches
Grottes, Momies
Art Rupestre
Pyramides
Découvertes guanches
Plan Ville
Web cam en temps réel 24 heures
Journal et Nouveautés
Culture canarie
Restaurants
Le temps aujourd'hui
Immobilier
Douane
Centres sanitaires
Consulat
Règlement aéroport
Règlement Sanitaire
Contactez Nous
Aide
Galerie

Ads By CiberSpaces

livechat software for business



 
La colonisation du peuple Guanche

Après la conquête, les guanches survivants à Ténériffe étaient en plus grand nombre que les colonisateurs. Ils ont été utilisés comme main d'oeuvre libre ou comme esclaves. Ils ont été baptisés et ont reçu des noms castillans (les noms étaient imposés selon le saint du jour où on effectuait les baptêmes) et ils ont reçu comme noms de famille ceux de ses parrains de baptême, à part quelques d'une telle condition à certains Menceyes. Les espagnols imposant leur discipline et leur propre culture, en les faisant renoncer à la leur, espagnolisant leurs vies, excepté dans les cas isolés de rebelles ou maquisards qui continuèrent a vivre avec leurs bétails et leurs coutumes en se cachant dans les sommets et les lieux secrets de l'île, jusqu'à à la moitié du 18 ème siècle.

L'église espagnole apportée par les conquérants a profité des innombrables sanctuaires de culte l'air libre, grottes sanctuaires et sommets sacrés qui ont été christianisés pour y placer leur vierges et leur saints, en plantant des croix ou en construisant des ermitages et des églises sur ces lieux guanches sacrés. La vénération de déesse Mère a été remplacée par le catholicisme, ainsi que le panthéon de dieux domestiques, lesquels ont été remplacés par des saints catholiques, la christianisation d'arbres saints guanches à aussi eu lieu comme le Pin Saint de la Victoire, les Pins de Vilaflor entre autres. Lors de la colonisation c´est l'église qui est chargée d'effectuer la tâche de cultiver les nouvelles sociétés, ce qu´elle effectue simultanément avec l'évangélisation des indigènes survivants de la conquête. Une fois établi et implantée la nouvelle société coloniale, les festivités et commémorations commencent à être organisées et être financées par les conseils municipaux, des institutions créées dans chaque île selon le modèle des Rois Catholiques. La distribution des terres par les castillans est allée aux colonisateurs, les nouveaux habitants ainsi que les colons portugais, italiens et quelques guanches illustres alliés des castillans.

La majorité du peuple Guanche à été assimilée et dénaturée dans sa presque totalité, une petite minorité s´est imposé comme ethnie, il existe aujourd´hui descendant du métissage des guanches avec les conquérants et colons européens ainsi que des descendants des guanches pures. De façon ou d´une autre, la culture Guanche, ainsi qu'en partie son héritage biologique, restent présents dans quelques aspects de la société canarienne actuelle, une société métisse et avec un mélange de différentes cultures, non seulement Guanche et d'Espagnol, mais avec d'importants apports portugais, flamands et irlandais entre autres.

Ads By CiberSpaces

 
Ads By CiberSpaces

| Accueil de Site | Contactez Nous | Aide |